Le rhum: historique et méthode de production

Le rhum: historique et méthode de production

Synonyme de soleil, de plages et de cocotiers, le rhum est un spiritueux utilisé dans de nombreux cocktails estivaux.

rhum rum dégustation esclavage mélasse vesou mojito

On oublie parfois que ses origines sont intimement liées avec l’esclavage. Les premiers à découvrir le rhum – ou du moins un alcool s’y approchant – furent en effet les esclaves antillais, qui cultivaient la canne pour la transformer en sucre. Ils comprirent par hasard que le sucre fermenté avec de l’eau donnait naissance à un jus alcoolisé qu’ils buvaient pour essayer de reprendre des forces. Rapidement, on pensa à distiller le mélange, puis à le vieillir en fût pour obtenir le rhum que nous connaissons. Plus le liquide est vieilli longtemps, plus il prend de la couleur et plus il s’enrichit des arômes du baril. Un rhum blanc, par exemple, est non vieilli.

Les marins, fervents amateurs, popularisèrent ensuite ce spiritueux dans tous les ports où ils faisaient escale. Plusieurs marins inspirèrent d’ailleurs de belles histoires. Ainsi, c’est en hommage à Henry Morgan, grand buveur et flibustier sanguinaire qui écumait les mers des Caraïbes au XVII ème siècle, que le Captain Morgan fut créé en 1944.  De même, la recette du mojito s’inspire d’un breuvage à base de Tafia (mauvais rhum) et de feuilles de menthe qu’avait l’habitude de boire le célèbre corsaire Francis Drake.

rhum-agricole-vesou-martinique-aoc-hse

Il existe une variété très importante de rhum car la production n’est que très peu règlementée – excepté en Martinique où il existe une AOC depuis 1996.

La plupart des producteurs utilisent la mélasse comme matière première (méthode anglaise) mais d’autres prennent directement le jus de la canne. On parle alors de rhums agricoles (méthode française, dont AOC Martinique). En outre, beaucoup de producteurs ajoutent du sucre ou du caramel pour modifier le goût de leur alcool.

Le rhum agricole est un spiritueux complexe, floral et fruité. Il est utilisé dans la réalisation de cocktails tels que le T’i punch ou le planteur.

Le rhum de mélasse, quant à lui, est plus suave et parfois épicé. On le trouve dans le daïquiri, cocktail préféré d’Hemingway, dans le mojito, le mai taï ou le dark & stormy.

Où acheter du bon rhum à Paris? Vous trouverez votre bonheur chez Christian de Montaguère, rue de l’abbé Grégoire (75006)