Les cocktails Tiki, une invitation aux voyages

Les cocktails Tiki, une invitation aux voyages

La culture Tiki, c’est quoi en fait ?

Quand on dit « Tiki » on a en tête des images de danseuses vahinées, des parasols en papier coloré piqués dans de grands verres aux allures étranges, et des chemises furieusement colorées de fleurs tropicales. Mais, pour ce qui est d’une définition claire, on repassera ! 

Aujourd’hui, La Boîte à Cocktails vous propose de découvrir ensemble la culture Tiki – et plus particulièrement, la culture Tiki dans les cocktails.

Un peu d’histoire !

Selon le Petit Larousse, la culture Tiki est l’interprétation occidentale des cultures primitives Maories et Polynésiennes. 

La mythologie locale appelle Tiki le demi-dieu responsable de la création des Hommes. Il est vénéré par des rites, notamment la construction de grandes statues aux allures sévères faites de bois ou de pierres – on en trouve de gigantesques sur l’île de Pâques encore aujourd’hui. Dans la légende, les plus ressemblantes abritent le dieu Tiki et apportent protection et force aux indigènes.

Le premier bar Tiki

Faisons un saut dans le temps. Imaginez-vous maintenant au XXième siècle aux Etats-Unis, contexte post prohibition, au seuil de la seconde guerre mondiale.

Les américains rêvent de voyages et d’exotisme, de prendre leurs cliques et leurs claques, direction “grandes plages de sable blanc” dont les  paysages sont décrits dans leurs bouquins préférés – beaucoup de récits de voyages sont publiés à cette période et invitent à la découverte de nouveaux lieux tropicaux.  

C’est dans ce climat qu’arrive Ernest Raymond Beaumont Gantt, un contrebandier curieux et influent.

Les activités louches de cet aventurier américain l’entraînent dans de multiples périples sur les mers du Sud, lui faisant découvrir de nouvelles cultures et goûter de nombreuses boissons originales. 

En 1933, il décide de poser ses valises à Los Angeles et crée son propre bar : le “Don the Beachcomber”.

Inspiré par ses voyages, il décore le lieu comme une maison polynésienne et propose à la carte des boissons faites de fruits tropicaux. Tous les éléments propices à faire rêver sont réunis : mets exotiques, dégustés dans un lieu bourré de couleurs, musique traditionnelle hawaïenne, déco chargée et très kitch. Le tour est joué !

On raconte même qu’un système de pulvérisation est installé sur le toit afin de simuler les pluies denses équatoriales.

Notre hôte, dorénavant surnommé Donn Beach, sert des cocktails de sa création, à base de rhum et de jus de fruits qu’il sert dans des verres Tiki (ces grands verres à visages Maoris). Les premiers cocktails Tiki sont ainsi créés.

Où déguster des cocktails Tiki à Paris ?

Depuis, la culture Tiki a beaucoup inspirée les barmen. Régulièrement, ils réinventent les recettes classiques l’imaginaire créé par Don The Beach.

A Paris, par exemple, le Dirty Dick fait la part belle aux Tiki cocktails !

Tenu par Guillaume Leblanc, ce bar est connu pour ses délicieuses préparations, servies dans des verres pour le moins originaux : volcans en éruption ou coquillages géants pour ne citer qu’eux.

Le lieu est une véritable invitation au voyage, décoré avec soins. La carte cocktail est souvent renouvelée et réserve de belles surprises… !

La recette du Mai Tai

On vous partage LA recette emblématique de cocktail Tiki :

  • 3 cl de rhum ambré jamaïcain
  • 2 cl de rhum blanc
  • 1,5 cl de jus de citron vert 
  • 1 cl de sirop d’orgeat 
  • 2 cl de curaçao orange 
  • Verre : Tiki ou tumbler

Shakez les ingrédients et versez les dans un verre rempli de glace pilée. Décorez de fruits exotiques – et d’un parasol en papier si vous voulez jouer le jeu du kitsch. Dégustez !