Le Grog: rhum contre rhume

Le Grog: rhum contre rhume

Ça y est l’hiver est là. Il fait froid et vous avez le nez qui coule. La fièvre n’est pas loin. La Boîte à Cocktails à la solution qu’il vous faut pour envoyer le mauvais rhume bouffer la poussière !

Assimilé à un remède de grand-mère, le grog a parfois mauvaise presse. Attardons-nous sur ce délicieux breuvage chaud aux vertus fantastiques.

Une recette de marins

La légende raconte que l’histoire du grog est liée à la marine britannique.

Au XVIIIème siècle, les marins anglais avaient l’habitude de recevoir une ration quotidienne de rhum – l’équivalent d’une demi pinte par personne. Cette gratification éthylique leur donnait des forces et du courage pendant les longs mois de périple.

Malheureusement le corollaire de ce remontant – titrant souvent à plus de 57° – était l’alcoolisme. Cette maladie faisait rage au sein des équipages, entraînant son lot de violences et de mutineries. Pour remédier à ce problème, l’amiral Vernon décida en 1740 de réduire la ration de rhum des matelots et de l’allonger avec de l’eau.

Le citron contre le scorbut

On entend souvent que les officiers de marine imposaient à leur équipage de boire du jus de citron pour lutter contre le scorbut. En fait, il semble que le citron et le sucre étaient tout simplement vus comme des moyens de donner plus de douceur et de complexité à ce rhum allongé d’eau un peu fade. Certains disent que les cuisiniers faisaient payer ces options, d’autres qu’elles étaient réservées aux meilleurs marins pour les remercier de leurs bons et loyaux services.

L’origine du mot Grog

Mais en fait, pourquoi ce mélange s’appelle-t-il le Grog ?

L’amiral Vernon, l’homme à l’origine de la recette, était surnommé Old Grogram ou Old Grog’ car il portait une pèlerine en toile épaisse qu’on appelle Grogram (dérivé de gros grain).  Ainsi, tout naturellement, la recette pris le nom de son créateur.

La vérité historique

Au-delà de la légende, les historiens ont découvert que des recettes pouvant s’apparenter au Grog existaient déjà bien avant le XVIIIème siècle : des civilisations scandinaves antérieures aux vikings buvaient un alcool à base de céréales mélangé à des vins sucrés, du miel, et des herbes.

La recette du Grog

40 ml de rhum jamaïcain

20 ml de miel

10 ml de jus de citron

120 ml d’eau bouillante

1 grosse couette et 1 bon livre

Il existe de nombreuses variantes du Grog classique. Ainsi,on peut remplacer le rhum par du whisky, du gin ou de la tequila par exemple. On peut aussi remplacer le miel par du sirop d’érable ou un sirop d’épices et infuser le thé de votre choix dans l’eau.

Bon rétablissement !